Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée

9051 Messages dans 1378 Fils de discussion- par 278 Membres - Dernier membre: lolo081108

03 Avril 2020 à 00:44:06
Parapentes de la Sainte-VictoireParapentes de Sainte-VictoireTECHNIQUEfaire de la plongée et du parapente
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: faire de la plongée et du parapente  (Lu 13348 fois)
lunebanche


Karma: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24



Voir le profil Courriel
« le: 13 Mai 2010 à 22:33:35 »

juste une petite question si il y a des plongeurs parmi vous....

Faut-il ce baser sur l'indication ordi (avion) pour savoir le temps qu'il faut attendre pour faire  du parapente aprés une plongée?

Bien évidement pas immédiatement car il ne faut pas faire d'effort après la plongée, mais 12H00 après cela doit être bon non?

y en a qu'ils ont déjà fait ??
A+
Journalisée
lepiafvolant


Karma: +7/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 283



Voir le profil Courriel
« Répondre #1 le: 13 Mai 2010 à 22:56:49 »

ce n'est pas une question de ne pas faire d'effort mais plutot pour eviter des traumatismes barometriques quoique il faut tout de meme une sacré difference d'altitude, mais etre prudent ,ça coute rien .
suis sur que docteur frigo va t 'expliquer ça ,vite fait bien fait .
il me semble que cela concerne surtout les parachutistes ou disons plutot les utilisateurs d avion non presurisé
Un truc qui m'a toujours fait marrer ,c'est la similitude des fluides de l eau et de l air 
Journalisée

Reve de voler comme un piaf ( y a du boulot )
alban


Karma: +20/-5
Hors ligne Hors ligne

Messages: 636


Assembleur de tissu...


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #2 le: 14 Mai 2010 à 06:22:05 »

cela m'est arrivé de plonger le matin à marseille et faire le vol du soir à la Sainte !
Pas de reel probleme, si tu plonges pas a -60 et que le soir tu te tapes un plaf a 3000  
Maintenant c'est pas par ce que je le fait qu'il faut le faire... l'avis de pro's' (plongée-parapente pourrait nous être utile !)

Vallouze est N4
Frigo est medecin (et il connaît bien le milieu hyperbare)
JJ est BE parapente

Si on melange tout ca, on devrait avoir un gros bordel  
« Dernière édition: 14 Mai 2010 à 06:53:11 par alban » Journalisée

Carpe Diem...
alban


Karma: +20/-5
Hors ligne Hors ligne

Messages: 636


Assembleur de tissu...


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #3 le: 14 Mai 2010 à 06:56:35 »

ce n'est pas une question de ne pas faire d'effort

Ben un peu mon n'veu  Tout gros effort est vivement deconseillé apres la plongée.
Une montée tranquille au pas de l'escalette peu passer, mais une montée en sud de la sainte...Je deconseille 
Journalisée

Carpe Diem...
lepiafvolant


Karma: +7/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 283



Voir le profil Courriel
« Répondre #4 le: 14 Mai 2010 à 08:50:45 »

trouver sur un forum de plongée

Il est dangereux de prendre un avion dans les heures qui suivent une plongée pour éviter un accident de décompression potentiel. En effet, l'accident de décompression survient quand le taux de saturation, qui est le rapport entre la TENSION (pression d'un gaz dans un liquide) des gaz dissous dans le corps du plongeur sur la PRESSION du gaz à l'extérieur de son corps, dépasse un certain seuil appelé taux de sursaturation critique. Ce taux est approximativement de 2. Les tables de plongée sont conçues pour permettre au plongeur de sortir de l'eau avec un rapport de saturation inférieur ou presque égal à 2 au niveau de la mer. L'intérieur d'un avion de ligne n'étant pressurisé en altitude qu'à environ 0,8 fois la pression atmosphérique au niveau de la mer (soit ~0,8 bar), le risque existe alors de voir le rapport de saturation du plongeur dépasser la valeur critique, ce qui risque d'entraîner un accident.

Exemple : sortie de l'eau avec une saturation de 1,9. Rapport de saturation 1,9/1 = 1,9, pas d'accident. Montée dans un avion deux heures après, avec un taux qui est entre-temps redescendu à 1,8. Lors de la montée en altitude, la pression cabine passe à 0,8. Le rapport de saturation du plongeur passe alors à 1,8/0,8 = 2,25, et l'accident peut survenir.

Pour les mêmes raisons, il est déconseillé de monter rapidement en altitude après une plongée. Il est fortement conseillé de laisser un délai de 24 heures.
Journalisée

Reve de voler comme un piaf ( y a du boulot )
vallouse


Karma: +11/-9
Hors ligne Hors ligne

Messages: 26



Voir le profil Courriel
« Répondre #5 le: 14 Mai 2010 à 17:39:00 »

Alban, Alban, tu veux me rétrograder à une qualification inférieure à celle de DJO qui est BEES.....

Je suis BEES2, en fait formateur de moniteur de plongée ou E4.

L'article du Piaf a bien "résumé" le problème, même si ce n'est que la base qui a permis l'établissement des modèles de décompression.

Pour la faire courte et sans terme pompeux, quand tu remontes d'une plongée ton corps est rempli d'une certaine quantité de gaz dissous et de microbulles (fontion du temps et de la profondeur passée en immersion)La pression ambiante diminuant avec la remontée, tout ce gaz n'a qu'une envie, reprendre sa forme gazeuse. Les tables de décompression et ordinateur qui en découlent te permettent de rejoindre la surface avec une quantitée de gaz dissous qui va s'évacuer par la circulation puis la ventilation sans rique de création de grossses bulles. Si cette quantitée est trop importantes les tables te proposent des paliers qui te permettront d'éliminer un certaine quantité de gaz dissous et ensuite de remonter.

Si tu montes en altitude, ou montes dans un avion, la pression ambiante va chuter. Et ainsi la quantité de gaz dissous dans ton organisme va se retrouver en trop grande quantité par rapport à la pression ambiante et tu risques l'accident car se gaz dissous va vouloir reprendre sa forme gaseuse avec risque de grosses bulles.

Maintenant pour trouver une pression ambiante de 0.8 bars, il faut être à 2000.

Pour ce qui est du fait de ne pas faire d'effort après une plongée, c'est en fait pour ne pas créer d’agitation localisée, cette agitation ayant tendance à favoriser le dégazage.

Comme te le disait Alban, si tu es en forme, après une plongée dans l’espace médian, tu peux sans craindre faire un vol du soir. 

Personnellement en été il m’arrive régulièrement après 2 plongées par jour (40/50 le matin puis 20 l’am) de faire un vol du soir ou de faire un jogging. (Evite par contre la séance de musculation)
Journalisée
alban


Karma: +20/-5
Hors ligne Hors ligne

Messages: 636


Assembleur de tissu...


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #6 le: 14 Mai 2010 à 18:36:52 »

Alban, Alban, tu veux me rétrograder à une qualification inférieure à celle de DJO qui est BEES.....

Je suis BEES2, en fait formateur de moniteur de plongée ou E4.

 
Journalisée

Carpe Diem...
lepiafvolant


Karma: +7/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 283



Voir le profil Courriel
« Répondre #7 le: 14 Mai 2010 à 19:05:43 »

c'est pour ça que quand je bois de la biere , je leve pas le coude trop haut à cause de l altitude et de ces fameuses bubules  et oui, j'suis tres prudent 

demain on va à mazaugues , ça va donné en speedflying et surtout en delta 
Journalisée

Reve de voler comme un piaf ( y a du boulot )
frigorifix
Administrateur
*****

Karma: +21/-14
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1547


Froisseur de Tissu


Voir le profil Courriel
« Répondre #8 le: 14 Mai 2010 à 21:55:47 »

Je suis BEES2, en fait formateur de moniteur de plongée ou E4.

  sorry

demain on va à mazaugues , ça va donné en speedflying et surtout en delta 

  double sorry
Journalisée

Si t'as un doute, t'en rajoutes, si t'as mal c'est que t'es pas mort, si t'es pas mort, envoie plus fort...
lunebanche


Karma: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24



Voir le profil Courriel
« Répondre #9 le: 14 Mai 2010 à 22:07:27 »

super merci pour vos remarques et conseils.
C'est bien ce que je pensais mais je n'étais pas trop sur de moi ( par sécurité j'aurai attendu un jours).

Donc je peux faire un petit plouf sous l'eau et dans la soirée un replouf à l'escalette en faisant ma marche d'approche tranquille tranquille le bonheur quoi !!!
Journalisée
frigorifix
Administrateur
*****

Karma: +21/-14
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1547


Froisseur de Tissu


Voir le profil Courriel
« Répondre #10 le: 14 Mai 2010 à 23:51:59 »

Yes, et j'ai plein de potes au Caisson du CHU de Sainte-Marguerite, tu pourras prendre la loge V.I.P. 

Je plaisante, plus sérieusement, je pense que tout à été dit au dessus : prudence, ne pas non plus tenter des efforts "idiots" et raccrocher un plaf à 4000
Journalisée

Si t'as un doute, t'en rajoutes, si t'as mal c'est que t'es pas mort, si t'es pas mort, envoie plus fort...
J-J


Karma: +12/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 334


J-J


Voir le profil WWW
« Répondre #11 le: 16 Mai 2010 à 11:22:23 »

Intéressante discussion autour d'un thème qui, à ma connaissance, n'est pas traité dans le cursus du BE vol libre, mais je peux me tromper. Quoi qu'il en soit j'en parlerai avec des cadres fédéraux afin de voir comment inclure ces infos car le sujet mérite qu'on s'y arrête.
Journalisée

Carpe diem et expandit atlas
lunebanche


Karma: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24



Voir le profil Courriel
« Répondre #12 le: 16 Mai 2010 à 12:20:56 »

Merci J-J

Oui je pense que l'on doit être quelques personnes dans ce cas surtout dans la région ou l'on peux faire les deux sport dans la même journée.
J'ai envoyer un mail a la Fédération française d'études et de sports sous-marins (FFESSM) et pas de réponse a ce jours.
Aprés avec l'expérience de Vallouse et d'autre; je pense l'on peut faire du parapente mais dans le raisonnable en éffort et en altitude.

Mais c'est vrais que ce serait bien d'avoir un avis de la fédération de vol libre ou de plongée (si j'ai une réponse je le mets à la suite du sujet).

si ta des news, poursuit aussi le sujet J-J
A+
Journalisée
J-J


Karma: +12/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 334


J-J


Voir le profil WWW
« Répondre #13 le: 16 Mai 2010 à 15:05:27 »

A mon avis les réponses données ici-même sont pertinentes et documentées et elles répondent parfaitement à ta problématique. J'ai envoyé l'info à la fédé via Pierre Braems (président commission formation) et je ferai suivre les éventuelles suites.
Journalisée

Carpe diem et expandit atlas
lodam


Karma: +3/-1
Hors ligne Hors ligne

Messages: 122



Voir le profil
« Répondre #14 le: 16 Mai 2010 à 16:58:28 »

pour info, dans l'Armée de l'Air il est conseillé d'attendre 12h après une plongée pour re-faire un vol en hélico (toutes missions confondues). Donc, comme le domaine de vol de l'hélico et du parapente sont similaires, je me suis toujours fixé 12h pour le rap' la pente sauf pour un soaring en bord de mer
Journalisée
vallouse


Karma: +11/-9
Hors ligne Hors ligne

Messages: 26



Voir le profil Courriel
« Répondre #15 le: 18 Mai 2010 à 09:32:44 »

Salut,

Je ne pense pas que les fédés donnerons des infos ou des conseils dans ce domaine. En effet, pour la décompression à l'issue d'une plongée, on se base sur un modèle mathématique (loi de henri relative à la dissolution d'un gazdans un liquide) que l'on applique à un mélange gazeux qui de dissout dans l'organisme (différent d'un liquide) La FFESSM ne prend d'ailleurs aucune position quant aux différents modèles de décompression.....

Lodam, les 12 heures viennent des tables Marine Nationale 92 (ça nous rajeunit pas), où l'on partait du principe que 12 après une plongée, le corps avait éliminer la totalité des gaz dissous et que l'on pouvait donc monter en altitude. Depuis on s'est aperçu que certains tissus mettaient encore plus de temps à éliminer l'azote, et certains modèles vont jusqu'à 24H. A toi de voir si tu veux attendre 24H.

Raisonnablement après une plongée à 20 mètres, on ne ressort pas trop "charger" en azote, et sans risque ont peut se faire un vol du soir quelques heures après. 
Journalisée
J-J


Karma: +12/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 334


J-J


Voir le profil WWW
« Répondre #16 le: 18 Mai 2010 à 19:42:03 »

Je ne pense pas que les fédés donnerons des infos ou des conseils dans ce domaine.
Ben pourquoi? Voici la réponse reçu ce jour de Pierre Braëms, dont je parlais plus haut:
"Bonjour Jean Jacques,
Je transmets cette information au centre de formation du BPJEPS vol libre pour que celle-ci soit relayé au moniteurs en formation. Le nouveau diplôme professionnel (BPJPS) du vol libre intègre la formation spécifique ainsi que les contenus de l'ex tronc commun.
Amicalement,
Pierre"
« Dernière édition: 18 Mai 2010 à 19:43:19 par J-J » Journalisée

Carpe diem et expandit atlas
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Theme orange-lt created by padexx