Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée

9054 Messages dans 1381 Fils de discussion- par 19543 Membres - Dernier membre: kagemusha

08 Décembre 2021 à 04:17:31
Parapentes de la Sainte-VictoireParapentes de Sainte-VictoireMATÉRIELRetour sur l'essaie de la Spantik
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Retour sur l'essaie de la Spantik  (Lu 8472 fois)
thomas


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108



Voir le profil
« le: 16 Septembre 2013 à 18:55:02 »

Bonjour tout le monde,

j'ai eu plusieurs messages pour connaître mon ressenti sur la Spantik que j'ai pu essayer ce vendredi à St André.

Je vais tenter de donner mon avis sur le forum. Cet avis est personnel et il est à considérer avec beaucoup de recul puisque :

- je vole seulement depuis 4 ans et je n'ai eu qu'une seule aile solo, une pluto 2 ;
- Mon PTV dépasse de 12 à 15 Kg le PTV max de ma pluto 2 ;
- je suis blond, né à Marseille...j'aime beaucoup manger des oursins.
En clair, je ne pense pas être une référence !

Je suis à la recherche d'une aile passe partout, pas prise de tête, qui me permette de :
- faire nos petits cross au départ du pic, sans trop me forcer sur la distance, et pourquoi pas un jour taquiner les 100km/h ;
- m'amuser pendant les vols du soir à travailler des exercices de pilotages sans avoir une aile trop exigente en cas d'erreurs.
- participer à la Xpic l'an prochain et pouvoir avoir du rable sur mon PTV.

Compte tenu du fait que ma pratique principale est le biplace, j'estime réaliser un maximum de 30 vols par ans en moyenne avec mon aile solo. Ce qui ne me permet pas d'envisager de voler avec une aile solo trop exigente et par exemple passer EN C. Ainsi, je n'ai pas essayé la Diamir.

Voilà pour mon profil, j'en viens au fait.

Contexte des essais :
 - un premier vol en thermique du Chalvet ;
 - une séance de gonflage dans du vent fort ;
 - un second vol le soir au chalvet.

Tour de la bête :
Que ce soit l'aile ou les élévateurs, on voit nettement qu'il y a un effort sur la qualité des matériaux et les finitions.
Les élévateurs sont fins et assez long. Il y a des joncs souples sur le bord d'attaque. Il me semble en avoir senti sur le bord de fuite en pliant le soir dans le noir.
Sur l'aile que j'ai essayé (numéro de série 16), les suspentes hautes étaient dégainées mais il est possible de la commander avec les suspentes entièrement gainées. Il y a seulement trois élévateurs A,B et C. Le cône de suspentage est grand et on remarque nettement que l'étage supérieur (dégainé) est très grand. Clairement, l'aile posée au sol sur l'extrados, les suspentes supérieures dépassent de moitiée de l'aile. C'est la même chose sur mon biplace (Nervure Toubkal).
Les suspentes de freins extérieures passent dans des boucles (comme sur mon biplace encore une fois) qui ramènent les extrémitées de l'aile vers l'intérieur lorsqu'on les actionne.

4Kg pour la taille M 26m, PTV 80-100Kg. Je suis à un PTV 93Kg.

Les poignées de freins donnent envie de glisser les mains dedans...c'est parti !

Pour la préparation au sol, le suspentage est fluide mais j'ai bien galéré avec la partie dégainée que je n'ai pas l'habitude de manipuler. Idem pour l'élévateur fin, mais sur ce point c'est juste un manque d'habitude de ma part.

1er Vol en thermique :
J'aurai bien aimé faire une séance de gonflage avant...mais un ralentissement sur l'autauroute m'a contraint d'arriver pile dans le baston pour un premier essaie...c'est pas vraiment ce qu'il y a de mieux.

Les avant sont séparés des oreilles, je gonfle avec les avants centraux. Difficile de prendre les poignées autrement qu'en dragone mais elles sont très large et confortable. Tout monte d'un bloc sans problème, l'aile ne m'arrache pas pendant la montée mais une fois au dessus de ma tête je me fais surprendre et je décolle sans avoir été prévenu. Il y a une sacrée prise en charge. Par vent faible ce doit être efficace. Quoi qu'il en soit, on y est !

En l'air, je ne connais pas le débattement aux commandes et c'est assez embettant notament pour un vol en thermique... Quoi qu'il en soit, rapidement je me sens très rassuré sous cette aile. Les autres pilotes bougent bien, je m'attend à me faire bouger pas mal, et pourtant non. L'aile est bien amortie en tangage en entrée et sortie de thermique, ça reste bien plat.

Je constate que les premiers centimètres de commande font tourner l'aile à plat facilement, sans me dandiner dans la sellette pour incliner comme il faut. J'enroule seulement quelques centimètre de commande. Ca répond tout de suite et je peux relancer sans problème.

Il y a du monde et je ne me fais pas dépasser sur les montées en thermique. Ce n'est pourtant pas à mon habitude d'être plus haut que les autres. Je reste étonné de la facilité avec laquelle j'ai pu enrouler, dés le premier contact avec cette aile. Du coup, à 2000m je sors du thermique et me laisse descendre sous le décollage...peut-être es-ce un coup de chance ! Eh bien pas de problème, ça remonte sans rien faire à 2000m. D'autres n'en font pas autant. La j'ai le sentiment que ce n'est pas possible de faire un tas avec cette aile.
Après hésitation, je décide de refuser le cross  et d'aller me poser. Malgrè tout je ne connais pas le comportement de cette aile en cas de vrac...et je m'amuse sur des virages.

Il y a nettement deux types de virages, le premiers centimètres font tourner à plat et les relances engendre un mouvement de lacer supplémentaires, très efficaces dans les thermiques. Ensuite, si l'on insiste un peu plus sur le débattement l'aile incline à souhait. Rassuré, je n'ai pa pu m'empécher d'envoyer des 360.  ...

Ca incline bien et ça descend rapidement sans fermer l'extérieur. La sortie en chandelle amène une bonne ressource dont l'amplitude m'a surpris mais l'abattée reste plus sage qu'espérée. L'aile est vraiment bien amortie en tangage.

Je taquine l'accélérateur, premier barreau puis deuxième barreau. Et là ! D'une part j'ai l'impression que c'est super solide, d'autre part l'accélérateur est super léger. C'est carrément exploitable sans forcer.

Je pose à Moriez. posé content, posé content !


Séance de gonflage :

Même constat que sur le déco. Ca monte d'un bloc sans se faire arracher, mais une fois au dessus de la tête ça prend en charge. Il faut prévoir de pouvoir détendre les jambes de quelques dizaine de centimètres pour ne pas se faire soulever sur les derniers degrés du gonflage.
Par contre, pas de dépassement qui mènerait à une tempo importante qui amplifierait une prise en charge non souhaitée. Pas de signe de frontale non plus en restant bras haut face haut vent fort. Elle accepte très bien le recentrage à la commande.

Alors j'ai cherché la petite bête. Parce qu'il y en a forcément une ! Et en bon chercheur, je l'ai trouvée. Lorsque je passe les oreilles par dessus les suspentes avant, c'est-à-dire lorsque j'essaie de gonfler avec de grandes oreilles, l'aile s'élève bien mais il est très difficile de finir la construction en l'air.
En fait, le fait que la partie supérieure du cone de suspentage soit grande, certainement cumulé avec le fait que les suspentes soient dégainées, font que les oreilles accrochent et empèche l'aile de se former toute seule au dessus de la tête. La technique est de préparer l'aile avec les oreilles en dessous ou bien de prégonfler et de décrocher rapidement. Aprés discussion avec d'autre pilote, il semble que ce même inconvénient apparaisse sur de nombreuses ailes récentes.
Le décrochage de la voile, en gonflage au sol se situe environ 20 cm sous les maillons. Avant ça, elle tolère bien le ralenti. Evidemment je n'ai pas essayé de décroché en l'air...

Vol du soir :
Comme à son habitude, le déco du chalvet pour le vol du soir est alimenté. Mais cette fois-ci j'ai compris le coup, c'est moi qui décide quand je décolle. Pas de déco surprise cette fois-ci !

En vol, j'ai pu me placer à coté de plusieurs pilotes et le verdict est plus que bon. Mon taux de chute est souvent meilleurs et ma vitesse est bien meilleures que les autres pilotes. Mis à part deux Mantra, je suis le plus haut et j'avance bien. Direction les antennes, c'est assez faible et contré en Ouest. mais je ne me pose pas de question pour tenir en l'air. Face à l'ouest je joue de l'accélérateur à fond, sans modération, et je n'ai pas l'impression de perdre par rapport aux autres. C'est seulement que je les doubles plus rapidement :-)

Enfin, je rentre et teste les oreilles qui sont faciles, plutôt grande, maniable et ne cisaille pas du tout. Elles ne flappent pas et se réouvrent toutes seules. Je tente une petite fermeture pour voir si ça tourne. Verdict, ça file droit si on reste à plat scelette.

J'essaie de petit wing mais là  rapidement ça prend plus d'amplitude que je ne le souhaite. J'essaie des entrée rapide en 360 à partir de wings et encore une fois le bout de l'aile extérieure ne bronche pas. J'essaie de sortie chandelle mal pilotée et je ne constate pas de clignotement de bout d'aile dans les amplitudes réalisées.

Je pose dans la cible en jouant sur les freins. J'arrive pleine balle avec une ressource qui flare à me mettre la banane. je suis posé content !

Conclusion :

Pour moi ce sera la version toute gainée. Je ne suis pas sassez dégourdi avec le démélage et je ne vole pas en cocon.
Il faut être attentif à ce que les oreilles ne passent pas par devant et prévoir la prise en charge au moment où l'aile passe au dessus de la tête.
Les performances sont largement au rendez-vous pour moi.
Un seul B sur les fermetures asymétriques 75 % accélérées.
C'est Français, conçu en France et fabriqué en France pour le même prix que de la fabrication à moindre coût dans d'autres pays. Et en plus c'est joli !

Enfin ca me convient parfaitement pourquoi essayer autre chose.

A bientôt,

Thomas.







Journalisée
Luc


Karma: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27



Voir le profil
« Répondre #1 le: 16 Septembre 2013 à 20:07:28 »

Avec un compte rendu comme ça tu vas pouvoir travailler chez Zoller ... 
Beau débriefing, dommage que je ne cherche pas à changer d'aile 
Alors, elle est de quelle couleur celle que tu commandes ?
Journalisée
JMC


Karma: +3/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 62


Voir le profil
« Répondre #2 le: 16 Septembre 2013 à 21:18:18 »

Toi j'ai l'impression que tu vas pas attendre Noel ou d'avoir vendu la Pluto.Exellent compte rendu de la voile, tu peux demander une ristourne.
JMC
Journalisée
Nownow


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 90


Voir le profil Courriel
« Répondre #3 le: 16 Septembre 2013 à 21:55:41 »

merci Thomas  :rhumb:
A mettre sur le chant du vario, ton analyse va en intéresser plus d'un (à moins que ce ne soit déjà fait 
Journalisée
thomas


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108



Voir le profil
« Répondre #4 le: 16 Septembre 2013 à 22:36:27 »

Ouais...mais c est pas encore sur le chant du vario.
« Dernière édition: 17 Septembre 2013 à 17:12:06 par thomas » Journalisée
Marc Lassalle
CD Club
*****

Karma: +5/-2
Hors ligne Hors ligne

Messages: 122



Voir le profil
« Répondre #5 le: 17 Septembre 2013 à 18:08:34 »

Bonsoir,

Et qu'en est-il des joncs pour le pliage de la voile ?
Est-ce gênant ou pas ?

Connaissant le soin avec lequel Nervures finalise ses voiles, je ne suis pas du tout surpris que cette Spantik (qui succède à la Faial) soit une réussite.

Je vole avec beaucoup de plaisir sous ma Faial, mais elle n'a pas encore assez volé pour que j'envisage de changer d'aile, sinon la Spantik ferait certainement partie de mes priorités...

Marc Lassalle
Journalisée
thomas


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108



Voir le profil
« Répondre #6 le: 17 Septembre 2013 à 19:00:44 »

Je suis aussi assez rétissant au sujet des joncs.

Dans le cas de la spantik, ils sont plutôt souples et pas très long.
A vrai dire je n'ai pas vu de différence avec ma technique de pliage haituelle, mylar contre mylar.

Je vais arréter de faire de la pub moi, aprés ils vont avoir trop de commande...

Luc, pour la couleur j'hésite encore entre "orange et BA rouge" ou "rouge et BA orange"...bref pas bleu quoi !

Thomas.
Journalisée
Bams


Karma: +2/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 82



Voir le profil
« Répondre #7 le: 24 Septembre 2013 à 19:58:52 »

Bon , ben moi j'ai essayé la Diamir ,
démêlage pas vraiment évident , c'est que c'est du fil dentaire dégainé en partie haute , donc une bonne pré vol s'impose .

des aimants sur les poignées , y 'en a qui aiment moi , bof .

décollage tout en douceur , elle n'arrache pas un clou , tu décolle cette voile comme si tu avait fait ça toute ta vie , vraiment fastoche .

le point de contact avec l'aile est une peu bas ,freins juste en dessous de l'épaule , c'est surprenant au début mais le débattement est agréable , c'est une voile peu fatigante .

le virage est agréable , en petites conditions un régal , et dans du teigneux elle communique très bien la masse d'air , ce n'est pas une aile a te jouer un tour de cochon ,elle te fait comprendre parfaitement la masse d'air , en thermique régulier , il faut la laisser voler , juste doser le frein extérieur , elle mort bien la bulle .

l'accélérateur est très efficace on prend réellement de la vitesse et elle reste solide , au deuxième barreau le bord d'attaque vibre , mais perso je n'aime pas le deuxième barreau sauf nécessité absolue .

la mise en virage est excellente , par contre aux  oreilles , c'est pas super top comme comportement , mais bof , moi les oreilles je ne les fait quasi jamais non plus .

dans l'ensemble c'est une voile très agréable , saine , vraiment saine , mais c'est tout de même une C , il faut la tenir la bestiole, mais sans plus , elle aime qu'on la laisse voler .

les joncs sont tellement mous qu'ils en deviennent symboliques , aucun malaise au pliage .

les plus
le virage
le débattement commande
la communication de la masse d'air
le poids ! 4.5 kg

les moins
( a mon sens )
pas très stable aux  oreilles
le dégainé pour notre région ( c'est sur que si tu décolle dans de l'herbe a vaches c'est le top )
j'ai du mal a lui trouver du mal .

pour une C , un  régal cette voile .
voila donc ce que j'en pense .
Journalisée
thomas


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108



Voir le profil
« Répondre #8 le: 26 Septembre 2013 à 09:06:04 »

Je n'avais pas parlé des aimant au poignées sur la spantik.
Ils sont puissants les bougres ! C'est pratique au sol mais en l'air, j'avais tourné les commandes de sorte que les aimants ne soient pas face au poignées.


Journalisée
thomas


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108



Voir le profil
« Répondre #9 le: 30 Octobre 2013 à 09:38:00 »

Bonjour tout le monde,

j'ai eu plusieurs messages pour connaître mon ressenti sur la Spantik que j'ai pu essayer ce vendredi à St André.
...

Séance de gonflage :

Alors j'ai cherché la petite bête. Parce qu'il y en a forcément une ! Et en bon chercheur, je l'ai trouvée. Lorsque je passe les oreilles par dessus les suspentes avant, c'est-à-dire lorsque j'essaie de gonfler avec de grandes oreilles, l'aile s'élève bien mais il est très difficile de finir la construction en l'air.

En fait, le fait que la partie supérieure du cone de suspentage soit grande, certainement cumulé avec le fait que les suspentes soient dégainées, font que les oreilles accrochent et empèche l'aile de se former toute seule au dessus de la tête.
...
Aprés discussion avec d'autre pilote, il semble que ce même inconvénient apparaisse sur de nombreuses ailes récentes.
...

Conclusion :

Pour moi ce sera la version toute gainée. Je ne suis pas sassez dégourdi avec le démélage et je ne vole pas en cocon.
Il faut être attentif à ce que les oreilles ne passent pas par devant et prévoir la prise en charge au moment où l'aile passe au dessus de la tête.


Je reviens sur mon essaie. J'ai reçu ma voile la semaine dernière, la version toute gainée.

Je ne suis pas parvenue à reproduire les difficultés des essais de gonflage avec les oreilles. Sur la mienne plus de problème, tout glisse tout seul. On peut laisser le tas en boule et tirer sur les avant sans surciller.
Du coup, le point négatif de la dernière fois n'apparait pas sur ma version toute gainée.

J'ai encore quelques difficultés pour la gestion des élévateurs fins, mais ce n'est du qu'au manque de pratique.

Thomas.
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Theme orange-lt created by padexx