Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée

9051 Messages dans 1378 Fils de discussion- par 278 Membres - Dernier membre: lolo081108

01 Avril 2020 à 23:52:05
Parapentes de la Sainte-VictoireParapentes de Sainte-VictoireMATÉRIELvol au garlaban du 24 novembre 2012
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: vol au garlaban du 24 novembre 2012  (Lu 2005 fois)
thomas


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108



Voir le profil
« le: 25 Novembre 2012 à 10:03:00 »

Bonjour,

J'étais au Garlaban hier où les conditions, une fois établies, m'ont semblé ventilées une fois en l'air.
J'ai eu un sketch que je souhaite présenter ici pour avoir vos avis et retour.

Matériel et Pilote :
Je vole en axis pluto2, voile que j'ai depuis 3 ans. J'ai appris à voler sous cette aile. Elle a été révisée en début de cette années et depuis je n'ai volé qu'une vintaine d'heure avec, la délaissant pour mon biplace. J'ai fait une journée de SIV il y a un mois (autorotation, 360 et décro) et rien d'anormal n'a été observé.

Conditions :
C'était baché avec des éclaircis de temps en temps. Ca rentrait Est en début de journée puis ça c'est mieux orienté et le rendement à été meilleur. Ca a forçit mais pas de quoi s'affoler. Peut-être des claques de 20km/h tout au plus au déco.

Vols et ressenti :

Je décolle, d'autre pilote sont déjà en l'air, certains sont au nuage. Rien ne me semble anormal au gonflage.
Je monte au dessus du déco, compte tenu de la dérive et des nuages, je garde un oeil sur mon GPS pour vérifier si cela forçit. Il indique du 19km/h face au vent. Dés que l'on prend un peu de hauteur c'est le nuage au dessus de nous qui nous maintien. Les conditions sont ventilées mais très sympa.
Quelques temps plus tard, face au vent mon GPS est à 16km/h puis aprés quelques virages 11km/h. Je m'éloigne du relief et reste à 11km/h parfois cela passe en dessous.
A ce moment là je me dis que cela forcît rapidement et qu'il est plus judicieux de poser sans avoir à utiliser l'accélérateur.

Je me dirige vers l'attérro, ça continu à monter et je me fais un peu brasser. J'engage deux 360 pour passer la zone. Je sors et fait quelques virages pour perdre l'altitude entre le déco et l'attérro. C'est sans doute une erreur de placement de ma part dans la mesure où, les conditions passant en Est à ce moment là, même si j'avais de la hauteur il aurait été plus judicieux de me placer au Sud de l'attérro.

A environ 100m/sol, je me fais brasser et j'ai l'impression de faire du suplace. Comme je suis contré je me met bras haut main aux poulies (au passage, avec C.Waller on a positionné mes poulies 15cm au dessus des poulies d'usine, donc mon bras haut et vraiment haut). Le vent relatif diminue et je passe en parachutale. Je me penche vers l'avant bras haut, je pense à pousser mes avants pour la faire repartie mais avant que je ne fasse quoi que ce soit elle part en marche arrière puis shoot  

Je suis alors à environ 50m sol en retrait derrière l'attérro et derrière la butte de la manche à air qui indique plain Est. Je me lance pour la finale et là je passe à nouveau en parachutale. Je sors de la scelette en me penchant le plus possible en avant pour éviter qu'elle ne bascule encore une fois sur l'arrière et pose droit.

Sur le coup je préviens à la radio que l'attérro est mal sain. Les autres pilotes viennent poser. Ils posent tous sur l'attérro sans difficultés particulière (sauf Bams   ).

Réflexions :
En soi rien de grave mais, s'agissant d'une aile sage sortie d'école, dans des conditions pas spécialement compliquées, je reste songeur sur les conséquences qu'aurait pu avoir ce sketch s'il m'était arrivé trois ans plus tôt... Il y a forcément un loup quelque part.

Trois causes me viennent à l'esprit pour ce sketch :
- Erreur de pilotage ;
- Aérologie/Erreur de placement
- Matériel

Mon matériel étant révisé je me suis d'abord orienté vers les deux premières :
- Erreur de pilotage :
   L'erreur de pilotage amenant à une parachutale serait d'avoir les mains trop basses, hors d'une part je suis persuadé qu'elles étaient hautes, d'autre part étant contré j'était forcément bras haut. Je sentais bien les poulies sur mes doigts.

- Aérologie/ Erreur de placement :
  J'étais en retrait de l'atterro mais il me semblait être suffisament haut pour ne pas être dans les turbulences.
  Après discutions avec les pilotes du jour, il semble que lorsque j'ai attérri le vent à brutalement forçit, certain volant accéléré. La manche à air orientée tantôt Est, tantôt S.
  Ca me semble possible que je me sois retrouvé au mauvais endroit et au mauvais moment.

Matériel :
  Là je suis plus interrogateur...
Voici la composition des suspentes de mon aile :

LIROS: Dyneema PPSL 120/ diameter 1.15mm, minimum strength 120 daN
LIROS: Dyneema PPSL 160/ diameter 1.3 mm, minimum strength 160 daN
LIROS: Dyneema PPSL 200/ diameter 1.4 mm, minimum strength 200 daN
LIROS: Dyneema DFLS 200/ diameter 2.0 mm, minimum strength 200 daN

J'ai mesuré ce matin quelques suspentes :

Valeurs d'usines :
A1 : 226.2  AA1 : 447.1  soit intégré 673.3 sur les A
D1 : 234.9  DD1 : 447.1  soit intégré 683.0 sur les D

Valeur mesurées :
A1 : 222.5  AA1 : 442    soit intégré 664.5 sur les A
D1 : 231.0  DD1 : 441    soit intégré 672.0 sur les D

Soit un écart sur les A d'environ 9cm et un écart sur les D de 11cm

Je ne sais pas comment est mesuré le calage mais si je fais un produit en croix à partir des données d'usine et de la valeur mesurée sur les A j'obtiens sur la valeur des D  :
( 683.0 * 664.5 ) / 674.4 ~ 672.9

D'où des D trop court d'environ 1 cm pour avoir un calage d'usine.

Sans connaître précisément la science du calage de nos ailes, j'ai le sentiment que le calage est suffisamment bon pour ne pas faire de sketch. Par contre, la mécanique de vol de l'aile est-elle toujours homologué avec un écart de 10cm sur la longueur des suspentes ?
Enfin même si c'est raccourcit et que le calage resterait bon avec des suspente plus courte, quizz de l'élasticité sur du dyneema rétracté ? Aprés mes deux 360 (pas très engagés) les A ne ce serait-il pas détendu de quelques centimètre, rendant l'aile cabreuse, puis une nuit dans le sac elles se rétractent et je mesure un calage correct ce matin.
Les fabricants prétendent que le dyneema se rétracte uniformément et ne bouge plus et que donc ça ne modifie pas le calage. Ok c'est visiblement ce que je constate. Mais j'ai quand même l'impresison que l'élasticité à l'étirement n'est pas la même sur un matériau qui est rétracté que sur un matériau qui est étiré. Je ne sais pas si le labo de la Fédé à fait des test sur ce sujet. Ca permettrait peut-être d'expliquer quelques sketch...et encore un quizz de l'impact sur l'accidentologie de l'année...

Ce matin, j'ai le sentiment que, malgré les 10cm d'écart c'est surtout l'aérologie qui m'a mis dans ces conditions. Malgré tout je crois que je vais appeler Eric Michel demain pour avoir son avis. En attendant, aujourd'hui ma pluto2 elle reste dans son sac.









« Dernière édition: 25 Novembre 2012 à 10:30:38 par thomas » Journalisée
Jean Michel L


Karma: +3/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 172



Voir le profil Courriel
« Répondre #1 le: 25 Novembre 2012 à 10:51:38 »

n'y avait il pas quelques gouttes de pluie sur le bord d'attaque ? C'e'set très influent pour décrocher les filets d'air en extrados..
Journalisée

Le sport mesure la valeur humaine en millimètres et en centièmes de seconde.
-Bernard Arcand-
J-J


Karma: +12/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 334


J-J


Voir le profil WWW
« Répondre #2 le: 25 Novembre 2012 à 12:17:38 »

Les écarts mesurés sont énormes de mon point de vue. Et même si on considère que toutes les suspentes se réduisent ou s'allongent de manière égale en proportion de leurs longueur propre cela change l'équilibre de la voile puisque cela déplace le centre de gravité. Si l'on imagine que les rétractations/allongements ne sont pas égaux ni proportionnels (ce qui est le cas dans la vraie vie...) on peut en déduire des modifications considérables y compris sur des paramètres comme la voute de l'aile. Pour moi des modifs de longueur de l'ordre de 1 ou 2 cm ne vont pas changer fondamentalement les choses. Au-delà on est dans des configurations difficilement mesurables avec toutes leurs éventuelles conséquences. Donc, pour ton cas, aérologie délicate+non conformité de la voile à son état d'origine+éventuellement humidité=1 joker,1.  Refait ton suspentage et vole serein. Amitiés.
Journalisée

Carpe diem et expandit atlas
thomas


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108



Voir le profil
« Répondre #3 le: 25 Novembre 2012 à 12:33:56 »

Effectivement c'était humide, mais là où j'ai volé c'était bien sec. Pas de doute la dessus je ne suis pas allé au nuage.

Au passage, raccourcir toutes les suspentes de 10cm c'est rapprocher le pilote de 1,5% de la voile. Donc j'imagine que ça impacte peu la mécanique de vol du parapente.
Journalisée
thomas


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108



Voir le profil
« Répondre #4 le: 25 Novembre 2012 à 12:35:15 »

Les écarts mesurés sont énormes de mon point de vue. Et même si on considère que toutes les suspentes se réduisent ou s'allongent de manière égale en proportion de leurs longueur propre cela change l'équilibre de la voile puisque cela déplace le centre de gravité. Si l'on imagine que les rétractations/allongements ne sont pas égaux ni proportionnels (ce qui est le cas dans la vraie vie...) on peut en déduire des modifications considérables y compris sur des paramètres comme la voute de l'aile. Pour moi des modifs de longueur de l'ordre de 1 ou 2 cm ne vont pas changer fondamentalement les choses. Au-delà on est dans des configurations difficilement mesurables avec toutes leurs éventuelles conséquences. Donc, pour ton cas, aérologie délicate+non conformité de la voile à son état d'origine+éventuellement humidité=1 joker,1.  Refait ton suspentage et vole serein. Amitiés.


Merci JJ, tu as raison. J'appel Eric Michel demain.
Journalisée
Gégé


Karma: +0/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24



Voir le profil
« Répondre #5 le: 25 Novembre 2012 à 13:49:14 »

Salut Thomas, Je voulais te préciser que pour mesurer une suspente, il faut lui appliquer une tension de 5 Kgs: Pas facile! Tu peux étirer ton suspentage , mais il faut faire toutes les suspentes avec un poids de 15 à 20Kg , J'ai déjà fait ça. A mon avis, il s'agit plus d'1 problème aérologique. Forte rafale d'Est , au niveau de la bute de la biroute: Tu es sous le vent dans une forte dégueulante , l'aile cabre puis tu descends à pic. Qd la rafale se calme , l'aile cherche à reprendre sa vitesse , elle shoote , puis à nouveau ,une rafale peut-être de face ce coup-là. J.J. a très bien expliqué le problème des suspentes fines (hautes) dégainées en dyneema qui ,maintenant équipent beaucoup de voiles. Lors du controle précédent as tu fait mesurer le calage ?
Journalisée
thomas


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108



Voir le profil
« Répondre #6 le: 25 Novembre 2012 à 13:58:15 »

Je n ai pas mesuré en appliquant de poids. Dans ce cas mes mesures ne sont pas bonnes.
Concernant le precedent controle, le calage avait ete repris de 1cm sur les avant.
Journalisée
Georges


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 63


Voir le profil Courriel
« Répondre #7 le: 25 Novembre 2012 à 19:37:39 »

Putain! si à chaque sketch il faut mesurer ses suspentes on est pas sorti d'affaire 
Journalisée
thomas


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108



Voir le profil
« Répondre #8 le: 30 Novembre 2012 à 10:07:43 »



Bon autre mesures...mais pas de suspente cette fois-ci mes de la trace GPS.

Avant le sketch je me déplace à 11km/h vent de face, puis ça se met à descendre à -2.7m/s, puis c’est le sketch , puis ça revole vent de face à 38km/h… 
Ca fait un gradient de vent de 27km/h…ma voile décroche en théorie à 24km/h. Par ailleurs j'étais 8kg au dessus du PTV max ce jour là, mais ça c'est moins que d'habitude.

Comme le matin c'était encore Est peut-être une rafale vent de cul en étant sous le vent du Garlaban. C'étais donc bien les conditions : mauvais endroit et mauvais moment.

Par curiosité (et par précaution), je vais tout de même éclaircir le sujet des mesures de suspentes.

Journalisée
frigorifix
Administrateur
*****

Karma: +21/-14
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1547


Froisseur de Tissu


Voir le profil Courriel
« Répondre #9 le: 02 Décembre 2012 à 11:10:21 »

Ca fait un gradient de vent de 27km/h…ma voile décroche en théorie à 24km/h.

Salut Thomas,
Là il me semble que tu mélanges vitesse air et vitesse sol. Ta voile décroche à 24km/h de vitesse air, heureusement qu'elle ne décroche pas à 24km/h de vitesse sol, sinon à chaque fois que tu serais face au vent, tu serais mal barré 
Ton incident est en effet curieux, on peut imaginer aussi que par rapport à ton placement, tu étais peut-être dans une petite turbulence de la butte de la manche à air ou que tu as rencontré un déclenchement costaud avec son bagnard associé...
Journalisée

Si t'as un doute, t'en rajoutes, si t'as mal c'est que t'es pas mort, si t'es pas mort, envoie plus fort...
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Theme orange-lt created by padexx