Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée

9051 Messages dans 1378 Fils de discussion- par 278 Membres - Dernier membre: lolo081108

03 Avril 2020 à 13:58:39
Parapentes de la Sainte-VictoireParapentes de Sainte-VictoireRECITS DE VOL ET DESCRIPTION DE SITESRécits de volsPremier cross
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Premier cross  (Lu 6027 fois)
Nownow


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 90


Voir le profil Courriel
« le: 18 Juin 2012 à 22:27:15 »

Premier cross

Premier vol au pic des mouches en février avec Tommy et Shams en février, j’en garde un super souvenir, c’était mon premier vol en dehors de mon site école. J’ai dit “c’est de là qu’on part…?”, loups. 

Deuxième vol au pic, ce jeudi 14 juin, c’est sûr je suis parti pour un vol local, d’ailleurs je n’ai même pas emmener la pancarte “parapente retour merci” de Gaël. 

Nous montons à partir du col des portes à quelques uns, j’entends tout le monde parler de cross, d’éviter certaines zones interdites, oups qu’est ce que je fais là ?

Je profite de la montée à pied pour interroger Jean Michel sur les attéros coté nord, il m’en montre deux et m’indique une zone où il ne vaut mieux pas poser, le propriétaire n’est pas très “parapente spirit…”
D’habitude moi qui suis de “l’autre coté du bureau”, là je suis monté comme un élève. 

Pause déjeuner, préparation des uns et des autres, et l’heure des premiers déco a sonné. J’observe avec intérêt les décollages qui se succèdent pour me nourrir du comportement des ailes dans cette masse d’air de midi et demie.

Allez c’est mon tour, je décolle et assez rapidement je me retrouve bien sous la crête et du mauvais côté, c’est mal parti, au bout de quelques minutes nous sommes trois ailes à batailler, et je commence à penser que je vais poser à Saint Ser. Je m’imagine déjà le stop entre Saint Ser et le col des portes…

Le vario se met à bipper, tiens, de plus en plus, alors j’enroule et me voilà en train de me refaire, le pied !

Je me retrouve bien au dessus de la Sainte, nous sommes quelques ailes à se ballader sur zone et puis au bout de quelques minutes…plus personne, tout le monde est parti.

J’ai déjà repéré les attéros dont Jean Michel m’a parlés, mais bien haut au dessus de la Sainte, une rue de cums est toute tracée, je prends la décision de partir. 

J’alterne les transitions et les thermiques jusqu’au sketch de la quarantième minute. Ce que je ressens et mon interprétation de piou piou : période bien tranquille, quand d’un seul coup l’aile part en arrière brutalement (je remonte les mains et j’attends l’abattée pour la tempo), l’aile se restabilise bien au dessus de la tête avec la tempo.
Je pense être rentrée dans une grosse bulle qui montait et qui m’a éjecté le bord d’attaque en arrière, mais les plus fins pilotes auront peut être une autre explication à me donner. Le point d’interrogation principal que j’ai, c’est que j’ai été vraiment surpris, car je m’y serais un peu plus attendu si j’avais eu une grosse “dégueulante” juste avant.

La suite du vol est bien tranquille, je reste toujours assez haut en faisant des petits yoyos, je ne sais pas du tout où je suis lorsque j’aperçois un gros village et des champs à gogo… Alors malgré mon altitude je prends la décision de poser, d’autres auraient continués c’est sûr, je mettrais peut être des mois à refaire cette distance, mais sur le moment cela me paraissait la meilleure solution pour poser dans des conditions sécuritaire pour ce premier cross.

En faisant mon approche sur le champ non cultivé que j’avais repéré depuis un moment, je me rends compte qu’une autre aile a fait le choix du même champ (je me dis que j’ai sans doute choisi le bon champ ☺, il s’agit de Roland qui a du poser pour ne pas rentrer trop tard.

Approche nickel, finale nickel et au moment où je pose les pieds, j’ai une crampe qui arrive sur la cuisse gauche et hop la gamelle à l’attéro… J’étais sans doute un peu tendu en vol et à l’approche de mon premier attéro hors site. 

Heureux bien sûr, je me pose aujourd’hui encore plus de questions qu’avant… Je n’ai pas osé monter jusqu’aux nuages même si ceux ci me paraissaient peu offensifs, peut on s’en approcher et jusqu’à quel point ? Faut il exploiter tous les thermiques ? Des zones aériennes interdites, euh oui, mais en l’air c’est pas comme sur l’ordi dans le canapé…

Vivement le prochain, merci à Jean Michel pour toutes les infos, à Tommy pour le coup de main juste avant de décoller, à Roland pour les discussions de l’attéro et pendant le retour, aux hollandais et à Béa pour le retour, et enfin à une mouche du pic qui m’a accompagnée durant tout ce”voyage” sur une suspente droite. 
C’est tout ça le pic des mouches…

<a href="http://www.youtube.com/v/KPOlquPeV80&rel=1" target="_blank">http://www.youtube.com/v/KPOlquPeV80&rel=1</a>
Journalisée
thomas


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108



Voir le profil
« Répondre #1 le: 18 Juin 2012 à 23:18:43 »

Salut nownow,

Félicitation !

Concernant ton sketch, je ne suis pas spécialiste mais sur ta vidéo j'ai l'impression que tu as tendance à avoir les mains basses (par exemple face à la rue de nuage à 2'58").
On ne voit pas très bien la position de tes mains au moment du sketch ni ce qui ce passe précisément mais j'ai l'impression qu'il y a une bascule arrière compte tenu de la voltige de tes pieds... amorce de décrochage ?

Si tu as les mains basse tu augmentes ton incidence et si tu entre dans un thermique tu augmentes aussi ton incidence. Le cumul des deux te rapproche de l'incidence de décrochage. Je ne vois pas très bien non plus si tu as un tour de frein supplémentaire qui augmenterait l'effet.

Après c'est peut-être qu'une impression de main basse. Mais moi j'ai tendance à voler bras haut juste au contact de l'aile, et dans cette position j'ai les doigts 5 à 10cm des poulies.
Journalisée
Nownow


Karma: +1/-0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 90


Voir le profil Courriel
« Répondre #2 le: 20 Juin 2012 à 22:55:32 »

Merci Thomas.
En fait, je n'ai pas de tour de frein (ça m'arrive en SIV) et j'ai un débattement assez long avant d'avoir mon bord de fuite qui se déforme quand  je tire sur les freins.
Donc je ne pense pas avoir les mains trop basses, mais en tous cas merci pour ton avis, et je vais revérifier, retravailler mes sensations en rapport avec la hauteur de mes mains dès mon prochain vol 
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Theme orange-lt created by padexx