Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée

9054 Messages dans 1381 Fils de discussion- par 19543 Membres - Dernier membre: kagemusha

08 Décembre 2021 à 05:18:24
  Voir les messages
Pages: 1 [2] 3 4 ... 12
21  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : C'est l'histoire d'un mec qui préfère être dans les kékés plutôt qu'en slip ... le: 23 Décembre 2015 à 17:42:19
Mais dis donc, c'est que t'as des dossiers finalement ...
22  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : C'est l'histoire d'un mec qui préfère être dans les kékés plutôt qu'en slip ... le: 22 Décembre 2015 à 18:39:59
Dis donc, le chauve entre te jambes, y serait pas en train de te faire une gâterie ...
23  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / C'est l'histoire d'un mec qui préfère être dans les kékés plutôt qu'en slip ... le: 22 Décembre 2015 à 13:07:58
Bon, moi j'dis ça , j'dis rien, j'veux pas relancer la polémique ...

24  Parapentes de Sainte-Victoire / RECITS DE VOL ET DESCRIPTION DE SITES / Re : Rando Parapente Pic De Bure le: 12 Juin 2015 à 19:15:00
Moi aussi, je regrette de ne pas avoir fait l'effort de me joindre à vous, mais la journée du samedi 6 s'est finie tard ...
25  Parapentes de Sainte-Victoire / RECITS DE VOL ET DESCRIPTION DE SITES / Re : Formation repliage secours 8-9 juin - Annecy le: 12 Juin 2015 à 19:13:27
Super ton récit Gaël   Tire la langue, merci pour toutes ces nouvelles connaissances que tu as acquises et qui nous permettront de voler encore plus en sécurité 
26  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : Les leçons d'un accident ... Épisode 2 le: 05 Janvier 2015 à 21:46:06
Entièrement d'accord avec le post de Jean Michel, ce n'est pas le site qui est dangereux, ce sont les comportements,les carences d'analyse, le manque de pré requis techniques, bref le facteur humain qu'il faut incriminer ...
27  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Les leçons d'un accident ... Épisode 2 le: 29 Décembre 2014 à 22:12:57
Nouvelle série d'accidents cette après-midi sur la Sainte Baume.

Une dizaine de pilotes sur le site, 5 "locaux" (la Luciole, Yocfred, Antho, Fredop 2002, ma pomme), Christophe, un nouveau pilote qui vient de s'inscrire chez nous et qui vient "pour voir", deux varois et 4 alsaciens (environ une quarantaine de vols).
Conditions fortes au sol avec des pointes à plus de 30km/h,mais aussi des molles et quelques scketchs lors des décollages ...
Pour ceux qui se sont mis en l'air, une fois sortis de la compression, conditions laminaires, mais ça n'avance pas beaucoup ...

Les Alsaciens sont des copains de la Luciole, ils ont bien été briefés sur les particularités su site et j'en remets quand même une couche en leur recommandant de ne pas se coller au relief, d'éviter d'aller se mettre dans le venturi du col du St Pilon, traverser en laisse de chien pour aller au Paradis, et on se cale sur la fréquence 147.00 vu que sur la Fédé ça crachote ...

Deux des alsaciens se mettent en l'air, le premier en Skywalk Téquila est le plus expérimenté, un autre en Epsilon se met en l'air limite.

Les conditions se renforcent (+ de 40km à la balise de la Sainte) et je décide d'aller décoller sur le petit déco un peu plus bas en allant vers l'ouest car il est moins alimenté.
On aperçoit alors le pilote en Epsilon scotché au dessus du col su St Pilon, au bout de quelques temps il finit par sortir du venturi.

Une fois en l'air je m'aperçois que c'est du NO pur et qu'on avance à la même vitesse dans un sens comme dans l'autre, mais qu'on est obligé de se mettre au 1er barreau pour vraiment pénétrer.
Je balance à la radio qu'il faut voler hors relief.

Ça monte très bien loin devant, je vais donc faire un tour vers la casemate, reviens vers les antennes, m'avance au dessus du village du Plan d'Aups, et là en me retournant je vois trois voiles scotchées sur la crête un peu à l'ouest du déco.
Je répète à la radio qu'il faut quitter le relief, et quelques minutes plus tard on entend un appel à la radio d'un pilote qui est passé sous le vent de la crête et qui se plaint d'une fracture ouverte à la jambe.
La Luciole déclenche les secours et j'aperçois trois voiles étalées en face sud, je pense tout d'abord que ce sont les pilotes restés au sommet qui sont allés préparer leur voiles derrière, j'apprendrai par la suite que les deux autres alsaciens se sont aussi fait reculer, un est blessé au visage, l'autre n'a rien.
Fred THOLOZAN et Christophe PRIN-DERRE pourront vous décrire mieux que moi ces accidents car ils en ont été les témoins directs ...
Intervention de l'hélico du GRIMP avec plusieurs rotations pour déposer le médecin puis pour emmener la victime sur l'hôpital de Toulon.
Un bilan qui aurait pu être beaucoup plus lourd, et les trois pilotes s'en tirent bien ...

Manque d'expérience flagrant pour ces pilotes et mauvaise appréciations des conditions = accident.
Pour 2014 : un pilotes dans les arbres en début d'année, Seb FONTAINE il y a un mois et demi, et aujourd'hui rebelote ...
Restons prudents et gardons de la marge ...
28  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : Je préfère etre libre et ne pas être poliquement correct le: 16 Décembre 2014 à 21:44:17
J'ai supprimé mon post.
29  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : Les leçons d'un accident le: 16 Décembre 2014 à 13:13:49
Pour répondre à Ksxucle, nous avons quand même un bon retour sur expérience des vols sur la Ste baume.
Sur le papier, ce que tu dis sur les phénomènes aérologiques est exact, mais pour avoir souvent pratiqué la Ste Baume en hiver comme en été, je mettrais quand même quelques petits bémols.

On vole sur la Ste Baume principalement par Mistral, c'est à dire vent de secteur NO, mais aussi en N, N/NE, N/NO et même O/NO.

Dans ce régime de Mistral, il faut bien sûr distinguer "la tête" de la "queue"  .
Méfiat de la tête  (on connaît le proverbe 3/6/9 ...)donc prudence, on se met sur la fréquence fédé et on anticipe sur le renforcement ...
Moins de problème avec la queue  , quoique ... le passage de la deuxième banquette par vent nul peut être technique, donc le plouf peut aussi être dangereux  !

En hiver, même avec un bon ensoleillement, la masse d'air est relativement brassée et on ne ressent pas cet effet "pétard", même si parfois le cocktail thermiques couchés et cisaillés par le vent est assez "chimique".
A cette période, on vole plutôt en dynamique ...

En été (et oui certains pensent que voler par léger Mistral en été n'est pas possible) on peut y faire de très beaux vols thermiques avec des plafs inavouables ...
Là aussi, la masse d'air est assez homogènes car bien brassée, et c'est rare qu'on s'y fasse démonter la tête !
Le Top du top étant un petit O/NO avec rue de cums au dessus de la crête et confluence au rendez vous ... là c'est magique.
Il faut alors ne plus voler collé au relief et enrouler tout ce qu'on trouve en n'hésitant pas à décaler largement en face Sud (attention néanmoins à l'effet bagnard si on sort sous le vent du thermique trop bas ...).

Voila, comme l'a dit Guillaume, à la Cadière, j'imagine facilement que la sous ondulatoire créée par le relief de la Ste Baume ne doit pas être cool.
Par Mistral soutenu, ce phénomène d'onde (Ste Victoire /Crête du Regagnas/ Ste Baume) doit être assez marqué... il faudrait, tester ça un de ces quatre en planeur ...
 
30  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : Les leçons d'un accident le: 11 Décembre 2014 à 21:39:11
Trop court, t'es dans les arbres, trop long t'es sur le grille pain 
31  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : Les leçons d'un accident le: 11 Décembre 2014 à 21:37:08
D'autant plus qu'on y distingue les 4 poteaux d'une ligne électrique ... 
32  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : Les leçons d'un accident le: 11 Décembre 2014 à 19:24:22
C'est là:

33  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : Les leçons d'un accident le: 11 Décembre 2014 à 19:05:19
Une chose primordiale selon moi est de voler sur la fréquence FFVL 143.98.75 afin d'anticiper une rentrée de Nord (NO ou NE.
La balise de la Sainte donne souvent de précieuses indications même si parfois la force du vent au Pic (25 km plus au Nord) peut être radicalement différente, très rare mais ça s'est déjà produit ...
La laisse de chien obligatoire surtout en cas de N/NE d'autant plus qu'on risque de se retrouver un peu sous le vent du Signal des Béguines.
Pour info dimanche dernier, on a pu aller vers l'est en allant gratter au Col du Saint Pilon car la tendance était plutôt NO, puis vers la fin de l'après midi c'est repassé N/NE et impossible d'y retourner, j'ai même vu Yves MOREAU se prendre une petite fermeture en tentant de forcer le passage ...

Ce dimanche également un pilote qui ne devait pas trop connaître le site s'est enfilé derrière nous et n'est pas arrivé à rentrer, il a posé là :





34  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : l'Aigle de Bonelli, méditéranéen méconnu (un beau livre) le: 14 Novembre 2014 à 21:44:02
Merci Cédric pour la mise en ligne de ces deux liens, mais je pense que leur lecture risque d'en lasser plus d'un ...
C'est un peu dommage car les infos qu'on y trouve nous permettent de mieux comprendre la situation actuelle, d'agir à notre humble niveau pour ne pas l'aggraver, mais aussi et surtout de ne pas se laisser enfumer par certains écolo terroristes (qui touchent des subventions publiques, européennes, et sont aussi "sponsorisés" par des boites privées qui n'œuvrent pas vraiment pour le développement durable ...), et qui sont prêts à nous faire croire tout et n'importe quoi ....
35  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : l'Aigle de Bonelli, méditéranéen méconnu (un beau livre) le: 11 Novembre 2014 à 14:15:03
Mes réflexions personnelles sur le sujet suite à mes nombreuses lectures notamment celle du Colloque de Montpellier (2010).
Outre les menaces "classiques": électrocution, percussion sur lignes électriques, persécution des chasseurs, dérangements par les activités sportives de nature, éolien et photovoltaïque, compétition interspécifique, je pense que, comme l'a dit Patrick BAYLE, l'urbanisation galopante, la modification des PLU, les plaines agricoles qui deviennent des zones d'activité commerciales, industrielles est un facteur essentiel de déclin.

Il faut rajouter à cela la mal bouffe, c'est à dire ces animaux infectés (pigeons, tourterelles, goélands) qui se nourrissent dans les décharges et deviennent vecteurs de maladies puisqu'ils sont désormais les proies de prédilection du Bonelli.
Ces proies infectées favorisent la transmission de la Trichomonose aux aiglons, c'est un facteur à prendre très au sérieux !

Le constat est très pessimiste car il est quasiment impossible de lutter contre ces deux causes ...
36  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Aigle de bonelli le: 11 Novembre 2014 à 12:43:34
C'est mon livre de chevet, une référence en la matière, je le recommande à toutes et à tous.
A la page 198, il y a un entretien avec Patrick BAYLE, membre du CEN PACA et spécialiste de la détermination du régime alimentaire de ce rapace.
Patrick BAYLE est marseillais et a étudié plus spécialement le couple des Calanques et il tire les conclusions suivantes :

"En Provence, sur plusieurs territoires de chasse d'aigles de Bonelli, il n'y a quasiment plus de lapins, les populations de perdrix ont connu une chute drastiqueet, pourtant, l'aigle n'a pas disparu .... il est passé des espèces-gibiers vers les goélands , les corvidés voire les pigeons ou les écureuils..."

Les aigles sont parfois dans des sites de petites dimensions et près d'une agglomération. Pour moi, c'est la preuve que, contrairement à ce que pensent certains naturalistes à l'esprit chagrin, l'Aigle de Bonelli, tout comme le Grand duc d'Europe, peut cohabiter avec l'Homme.
Le couple installé aux portes de Marseille en est un très bon exemple, c'est pratiquement un couple urbain qui vient chasser les tourterelles et les pigeons dans les quartiers périphériques.
A mon avis les capacités d'adaptation des aigles de Bonelli sont sous-estimées.
A l'heure actuelle, le gros problème pour cet aigle est, selon moi, la réduction progressive de ses territoires de chasse. Car si cet aigle peut s'habituer à la présence immédiate de l'homme, il a néanmoins besoin d'un minimum d'espaces naturels. L'urbanisation (qu'elle soit galopante ou rampante) grignote le domaine vital de ce prestigieux oiseau et de beaucoup d'autres espèces animales ...


37  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : Manoeuvres militaires du 14 au 30 octobre le: 07 Octobre 2014 à 22:17:04
OK Jean Mi, c'est plus clair maintenant ...
38  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : Fermeture du Dino ! le: 03 Février 2014 à 21:39:29
Le Président s'est exprimé sur le sujet, il s'est fait le porte parole du CD du Club, le débat est donc clos.
39  Parapentes de Sainte-Victoire / LE BISTROT / Re : Fermeture du Dino ! le: 25 Janvier 2014 à 22:33:25
Salut Fred,

Tout d'abord je suis entièrement d'accord avec les interventions de Cyril, de Cédric et d'Alex, et je partage totalement leurs points de vue et leur argumentaire.
Maintenant, pour répondre point par point à ton commentaire :
A propos de la « pression », elle ne vient pas des « écolos », mais des ornithologues du Grand Site Sainte Victoire qui sont eux même assistés par les ornithologues du CEN PACA en charge du Plan National de Protection de l'Aigle de Bonelli.

Pour ma part,je suis intervenu sur ce sujet en tant qu'ancien secrétaire de PSV (à l'époque, le GSSV nous avait contacté, Béa, Marc et moi) mais aussi en tant que responsable site du CDVL 13 et un peu connaisseur du problème vu les différents échanges que j'ai eu avec le CEN PACA, le CG13, et le GSSV sur la question du Bonelli, et vu aussi que chez nous, dans les BdR il y en a quand même un certain nombre :

Un couple dans les Alpilles, deux sur Ste Victoire, un sur la chaîne de l'Étoile, deux dans la vallée de st Pons, un sur la muraille de Chine dans les Calanques, et peut être même d'autres, qui sait, vu que les autorités sont parfois peu communicantes là-dessus ….

Ensuite, en ce qui concerne le degré écologique de notre activité, avec tous les arguments que tu as cité, je laisserai à chacun le soin de juger et de hiérarchiser les différentes nuisances des Activités de Pleine Nature, ce n'est pas là le débat.

Par contre je réagis très fort quand tu dis que cette interdiction de survol te semble abusive.
Quand on sait que le décollage de l'Escalette se situe à seulement 430 m de l'aire de reproduction, on peut dire que l'autorisation de décoller et la non fermeture de ce déco sont une exceptionnelle concession.

Pour ce qui est des nuisances directes que le Vol Libre peut causer au Bonelli, il faut être clair :
La période la plus sensible est celle de l'accouplement, la pondaison, la couvaison et l'élevage du poussin (en gros de janvier à fin juillet).
Dans chacune de ces quatre phases, les dérangements peuvent être fatidiques et compromettre la reproduction de l'espèce.
En amont, lors de l'accouplement et de la pondaison, pendant la période capitale de la couvaison (si les adultes sont dérangés et qu'ils s'en vont, l'œuf se refroidit et l'embryon meurt ou alors il y a prédation d'un animal extérieur sur l'œuf), pendant l'élevage du poussin, même phénomène de prédation du poussin qui ne sait pas encore voler si l'adulte est obligé de quitter le nid …
Bref …
Déco du Dino interdit car passage obligé devant l'aire de reproduction du Baou de Roux pour raccrocher les Costes Chaudes donc énorme dérangement.
Il en va de même pour le survol à basse altitude de cette partie qui est le cœur du Domaine Vital de l'Aigle .
Si les conditions sont trop molles à l'Escalette ne pas hésiter à monter au Pas du Berger.

Si on se fait piéger à contre cycle à l'Escalette, il ne faut pas s'acharner à gratter sur les Costes Chaudes mais garder du gaz pour aller poser au Pas de Tir (ça m'est arrivé en Bi en 2011), si t' arrives assez haut c'est tout à fait jouable (posé sans encombre derrière la haie d'acacias).

Pour le nettoyage du Pas de Tir,  l'époque, Béa avait déjà demandé l'autorisation de nettoyer les abords, mais ça n'avait pas été concluant, on peut réitérer notre demande vu que le CG 13 est en passe de racheter le domaine militaire ?
Par contre, hors de question d'accorder une quelconque dérogation.
Même rare, même rapide, le moindre passage peut être fatal comme je l'ai dit plus haut, impensable de courir ce risque.
Si les conditions ne sont pas correctes, c'est soit la redescente à pied, soit la montée au Pas du Berger.

Voila, maintenant quand tu conclus en disant :

« Je vous prie , Béa , Loïc et tous mes autres amis parapentesques, qui essaient à la fois de faire avancer le club et de protéger l'activité de comprendre qu'en l'état ( en cas de plouf imprevu alors que ça doit monter) je me poserai sur le terrain officiel en faisant une incursion la plus rapide et la moins invasive possible dans ce " sanctuaire" temporaire somme toute un peu injuste, tant que les conditions de repli ne sont pas adaptées. »
 
alors là, tu vois, je n'ai vraiment plus envie d'être pédagogique ni zen.

Tu nous poses un ultimatum un peu gonflé (soit le Pas de Tir est nettoyé, soit je survole la zone interdite en toute connaissance de cause), et là, tu engages directement l'avenir du site et la pratique de tous les autres pilotes.

Tu compromets également  indirectement toutes les futures négociations avec nos partenaires (CG 13, GSSV, CEN PACA) pour tous les autres sites dans les BdR, c'est inacceptable.

A l'Escalette, tu voles sur un site officiel FFVL ( atterro conventionné, déco en passe de l'être) qui est géré par le Club Parapentes de Sainte Victoire, et tu dois te conformer aux règles en vigueur sur ce site.

Si tu estimes mettre ton intégrité physique en jeu en posant au Pas de Tir après avoir décollé  dans des conditions limites, alors redescend à pied ou mieux, ne vient voler sur ce site que lorsque les conditions y sont parfaites.

En conclusion, j'en appelle donc à Stéphane CLEMENS et au CD du Club pour intervenir auprès de toi, et pour ma part, en tant que responsable site au sein du CDVL 13, je condamne sans réserve ton attitude et la décision que tu as prise de «  faire une incursion la plus rapide et la moins invasive possible dans ce " sanctuaire" temporaire.

Voila, je t'ai exposé mon point de vue en tant que responsable FFVL, et en tant que parapentiste, j'espère que tu reviendras sur ta décision.
Tu n'as pas l'air de comprendre l'enjeu de protection de cette espèce et tout le travail qui a été fait pour en arriver où nous en sommes aujourd'hui, et c'est bien dommage.

Nous allons redemander une réunion spéciale « Info Bonelli » avec Marc VERRECHIA et Mathias MAGNIER du GSSV, j'espère que tu pourras y participer pour poser toutes les questions que tu jugeras utile, on tâchera également de filmer cette intervention afin de la diffuser au plus grand nombre …

@+
Loïc ( un peu énervé quand même)...




















40  Parapentes de Sainte-Victoire / Récits de vols / Re : Ne pas dire :JAMAIS NON JAMAIS ! le: 20 Novembre 2013 à 20:45:14
Bien infâme quand même ....
Pages: 1 [2] 3 4 ... 12
Theme orange-lt created by padexx